Sacrée génération Y

Parce que j’aime bien ce concept,
Parce que je m’y retrouve bien,
Parce qu’il faudrait que les entreprises en aient conscience,
Parce que la generation Z arrivera très bientôt,
Parce que j’aime bien lancer des débats,
Parce que la société évolue,
… un petit « update » sur cette fameuse génération, selon une enquête internationale publiée début octobre et menée par WoMen’up, réseau de jeunes de la génération Y, et le cabinet Mazars.

Extrait
Les jeunes femmes de la « génération Y » (nées entre 1980 et 1995) n’auraient guère envie de suivre le chemin ouvert par certaines de leurs aînées, pour progresser en entreprise. L’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle serait leur Saint Graal. Ce serait leur premier critère dans le choix d’un emploi. »Les jeunes femmes ne sont pas prêtes à sacrifier, sur l’autel de la réussite professionnelle, cette quête du bonheur qu’elles placent dans l’équilibre des vies », explique Emmanuelle Duez, présidente de WoMen’up. « Le contexte de crise tend à renforcer cette tendance, ajoute-t-elle. Vivre sa vie pleinement est devenu le leitmotiv d’une génération en quête de sens, biberonnée à la précarité et l’insécurité professionnelle ».

Pourtant, les jeunes femmes de cette génération sont plus diplômées que leurs aînées (elles représentent 60 % des diplômés du supérieur). Elles ont les armes pour faire carrière mais semblent ne plus le vouloir. Ces jeunes femmes ne renoncent, certes, pas à avoir une vie professionnelle accomplie. Mais, pour un certain nombre d’entre elles, elles semblent rejeter les modèles qui permettent de « faire carrière ». Car elles estiment qu’ils sont trop largement régis par des normes masculines.
En France, les universités et grandes écoles éludent la question du « genre » et semblent penser que les jeunes filles découvriront ces codes par elles-mêmes et finiront par s’y adapter. L’absence de rôles modèles, de femmes dirigeantes qui ont réussi à concilier épanouissement professionnel et personnel, alimente également cette tendance. Une jeune stagiaire d’un grand groupe français confiait ainsi récemment que « grimper dans la hiérarchie n’est pas priorité. Ma n+2 ne voit jamais ses enfants, elle n’a pas de vie de couple. Où est sa vie sociale ? ».
Toutefois, Emmanuelle Duez positive : « Le respect des équilibres de vies est une revendication de la génération Y, partagée autant par les filles que par les garçons. » Si ces derniers s’emparent du sujet, alors, il y a de l’espoir.

Acteurs de leur vie
C’est qu’ils sont à vifs ces Y, stigmatisés de tous côtés car dotés d’une personnalité beaucoup plus affirmée que les générations précédentes, moins dans le « moule », et dont l’idéalisme n’est que la traduction de leur volonté de s’impliquer dans la transformation du monde. Pour preuve, le coup de gueule de Cécile, en guise de conclusion. « Nous voulons être acteur de nos vies, de nos sociétés et non nous conformer docilement aux codes sociaux qui prévalent actuellement. Nous souhaitons contribuer à changer la société dans laquelle nous vivons. Beaucoup d’entres nous ne demandent qu’à se réaliser dans notre travail et à relever des défis, à se donner à fond pour une mission qui nous motive ; nous mettre à un poste adapté, crée de la richesse pour l’entreprise. C’est l’ennui et le manque de responsabilités, de reconnaissance qui nous enferment dans une procrastination et un désengagement, ennui provoqué par des modes de management figés et à sens unique. Nous sommes des moteurs pour les entreprises, à condition d’écouter ce que nous avons à vous dire». A bon entendeur….

Publicités

5 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Nanou
    Oct 18, 2012 @ 04:09:33

    J’ai adoré ta photo toi donnant une branche à manger à la girafe ,plus toutes tes descriptions ,tes (j’aime)…. C’est extra de te suivre ainsi .A vite ,pas sens t’avoir embrassée .TA NANOU

    Réponse

    • Nanou
      Oct 22, 2012 @ 18:58:31

      Ta description des chinois tous sur la même cité!.!!!!! Affolant ,mais tes impressions et l’histoire de cette muraille (delà mort)……est saisissante,et peut faire réfléchir!….. J’ai entendu dire que cette fameuse muraille ce voyait des satellites……J’aime tes photos et tout les descriptions que tu nous donnes .Bravo ma chérie .Me voici passionnée.mille tendresses de ta NANOU

      Réponse

  2. Ema
    Oct 17, 2012 @ 19:20:44

    j’ai trop de choses à dire…un commentaire ne suffirait pas 😉 En tous cas tu es une très bonne ambassadrice de cette génération « je fais comme j’ai envie c’est à prendre ou à laisser »! Bravo Math!

    Réponse

  3. Blandine LE REVEREND
    Oct 17, 2012 @ 03:15:41

    Et bien, on dirait qu’ils ont dressé ton portrait ! Tout à fait toi ! Comme dirait Laura « FFF » ! A méditer par vos aînées (dont je fais partie bien sûr…) !

    Réponse

  4. ML Bouchery
    Oct 11, 2012 @ 14:06:14

    Merci Mathilde pour cet éclairage alors que le 8ème (ou 7ème, je ne sais plus) Women’sForum se déroule à Deauville actuellement. Il est à craindre qu’il ait oublié d’inviter des représentantes de la génération Y ou Z qui feront le monde de l’entreprise de demain (du moins je l’espère). A ce sujet il y a un supplément (léger) dans Le Monde daté d’aujourd’hui avec un petit article sympa sur les atouts des femmes pour aider à sortir de la crise – à condition qu’elles gagnent leur place aux côtés des hommes…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

My Beijing sweet home…

Mon tel: +86 183 016 27 553 mathilde.lereverend at yahoo. fr

Au boulot:
朝阳区光华东里8号院中海广场3号楼1601法航 1602荷航 100020
Building 3 - China Overseas Plaza
No 8 Guanghua Dongli
Chaoyang District - Beijing 100020

%d blogueurs aiment cette page :