Culture

Compter en chinois
Les chinois tout comme les occidentaux comptent aussi sur les doigts, mais les signes sont différents. Ce genre de signe se pratique de façon courante sur les marchés par exemple, et est une façon aisée de communiquer sans rencontrer de problèmes linguistiques. Leçon !
Pour les nombres supérieurs à 10, le chiffre qui précède 10 le multiplie et celui qui le suit, s’ajoute. Par exemple wu shi er (5 x 10) + 4 = 34.
Exemple : san yi si wan liu qian yi bai ba shi er = 300 046 082 (300 000 000 + 40 000 + 6000 + 100 + (8 x 10) + 2 = 300 046 182).

Le panda géant, symbole de l’amitié et de la paix, est animal national en Chine. Ours noir et blanc, il est l’emblème de la Chine, où son nom signifie « grand chat ours ».
Son alimentation est constituée presque exclusivement de bambou, dont il ne mange que les pousses et les feuilles. Solitaire, il se nourrit à l’aube et au crépuscule et doit y consacrer 12 heures sur 24. Après s’être gorgé de nourriture, il se repose environ 2 à 4 heures. Le grand panda, dont la taille varie entre 1,60 et 1,90 m pour un poids de 70 à 125 kg, habite les montagnes situées aux confins du Sichuan, du Gansu et du Shaanxi. Proche de l’extinction, le panda géant, le plus connu et le plus médiatisé des pandas, est devenu le symbole des espèces menacées et de la protection de la nature, par le biais du logo de la fondation WWF.
J’ai pu admirer ces animaux au centre national de protection de l’espèce a Chengdu; bien que je ne sois pas fan des animaux en général, ces grosses peluches sont toutes mignonnes !
Mais en Chine, le panda intervient aussi en politique: « la diplomatie du panda« . Cette pratique consiste à offrir des pandas géants en cadeaux afin d’entamer des relations diplomatiques avec un nouveau pays ou afin d’améliorer celles déjà existantes. Déjà utilisée sous la dynastie Tang (618 – 907), elle a connu son apogée sous la Chine maoïste. Le Panda est considéré comme un « trésor national » et lorsqu’il est offert, un tel cadeau ne peut se refuser.
La France accueille un couple de pandas durant le mandat du président Pompidou. Depuis le 15 janvier 2012, un nouveau couple de pandas est arrivé dans notre mère patrie: Yuan Zi (rondouillard) et Huan Huan (joyeuse). Cette fois-ci, ils seront prêtés moyennant un certain nombre de conditions. Le transfert a coûté 750 000 euros, et un don d’un million et demi d’euros a été fait à l’association chinoise des zoos…

L’emblème national de la République populaire de Chine présente Tiananmen au centre illuminée par cinq étoiles et encerclée par des gerbes de blé et une roue dentée. Les gerbes de blés, les étoiles, Tiananmen et la roue dentée sont dorées, la partie intérieur du cercle et les rubans suspendus sont rouges et ceci parce que ces deux couleurs représentent traditionnellement en Chine la prospérité et le bonheur.

Tiananmen symbolise le rapport de l’esprit du peuple chinois dans son combat contre l’impérialisme et du féodalisme; les gerbes de blé et la roue dentée représente les classes ouvrière et paysanne; et les cinq étoiles rappellent la grande unité du peuple chinois sous le leadership du Parti communiste chinois.

Les sites chinois inscrits a l’UNESCO
Grande Muraille (1987) ; mausolée du premier empereur Qin (1987) ; palais impériaux des dynasties Ming et Qing à Beijing et à Shenyang (1987, 2004) ; monts Huangshan (1990) ; région d’intérêt panoramique et historique de la vallée de Jiuzhaigou (1992) ; résidence de montagne et temples avoisinants à Chengde (1994) ; paysage panoramique du mont Emei, incluant le paysage panoramique du grand Bouddha de Leshan (1996) ; huit jardins classiques de Suzhou (1997, 2000) ; vieille ville de Lijiang (1997) ; vieille ville de Pingyao (1997) ; palais d’Été, Jardin impérial de Beijing (1998) ; temple du Ciel, autel sacrificiel impérial à Beijing (1998) ; sculptures rupestres de Dazu (1999) ; mont Qingcheng (Qingcheng Shan) et système d’irrigation de Dujiangyan (2000) ; tombes impériales des dynasties Ming et Qing (2000, 2003, 2004 – uniquement à Beijing) ; grottes de Yungang (2001) ; aires protégées des trois fleuves parallèles au Yunnan (2003) ; centre historique de Macao (2005) ; sanctuaires du grand panda du Sichuan (2006) ; Diaolou et villages de Kaiping (2007) ; Mont Wutai (Wutaishan ; 2009).

Made in China
Petite actu qui m’a bien fait rire. La police chinoise ferme 2 faux magasins Apple. Cela ressemble à un magasin Apple, a la couleur – blanche – d’un magasin Apple et le logo à la pomme y est omniprésent ; pourtant, ce n’est pas un magasin Apple. Les autorités de la ville de Kunming, dans le sud de la Chine, a fait fermer deux magasins se présentant comme des distributeurs officiels du constructeur informatique américain, mais qui opéraient sans lien direct avec l’entreprise. Les vendeurs travaillant dans le magasin étaient persuadés qu’ils travaillaient bien pour Apple…
Ils sont forts ces Chinois!

Le fēng shuǐ
Le fēng shuǐ (風水) signifie littéralement « le vent et l’eau ». C’est un art chinois millénaire dont le but est d’harmoniser l’énergie environnementale (le / 氣/气) d’un lieu de manière à favoriser la santé, le bien-être et la prospérité de ses occupants. Il s’agit d’un des arts taoïstes, au même titre que la médecine chinoise traditionnelle ou l’acupuncture.
Depuis des siècles, les Chinois s’y réfèrent pour concevoir leurs cités, construire leurs maisons et inhumer leurs morts. De nos jours, certaines personnes du monde chinois des affaires consultent encore les maîtres en fēng shuǐ pour décider de l’implantation de leurs bureaux.
Le principe du fēng shuǐ vient du mouvement taoïste basé sur la complémentarité du yīn et du yáng. Les parties yīn d’une maison sont l’arrière du bâtiment (les chambres, salles de bains) et les parties yáng sont les parties avant de la maison (séjour, cuisine, entrée, bureau). Les cinq éléments (bois, feu, terre, métal et eau) sont positionnés en fonction des axes cardinaux pour l’école de la boussole, la plus répandue à travers le monde.

Intéressons-nous aux religions!
De par son statut particulier « un pays, deux systèmes », Hong Kong bénéficie d’un libéralisme reconnu qui diffère du reste de la Chine! Cité multiculturelle et séculaire, HK abrite une population multiethnique. La tolérance envers les coutumes et les traditions de toutes les religions et groupes ethniques fait partie de la philosophie cosmopolite de la ville. La liberté de culte, l’un des droits fondamentaux Hong Kongais, est protégé par la Loi. Une grande variété de religions se côtoient: bouddhisme, taoïsme, confucianisme, christianisme, Islam, hindouisme, sikhisme et judaïsme et chacun ont leur école, installations de santé et de bien-être.

La population est donc libre de pratiquer ouvertement sareligion en accord avec ses croyances. Il n’est pas rare de croiser sur un même espace des temples bouddhistes, hindouistes et confucianistes. Une belle leçon !

Un mercredi soir à Hong Kong
A classer dans la catégorie « éclairage culturel » car les courses de chevaux et les paris sont de véritables sports nationaux à Hong Kong !
La ville possède deux hippodromes, pour une population totale de sept millions d’habitants. La saison dure de septembre à juillet, et les champs de courses d’Happy Valley et de Sha Tin se partagent les deux réunions hebdomadaires. Il faut chercher entre les gratte-ciel pour trouver l’hippodrome d’Happy Valley. Créé en 1846, le plus ancien champ de course de HK reste l’un des hippodromes les plus atypiques et appréciés d’Asie. Happy Valley a le monopole des courses en nocturnes. Ainsi, une fois par semaine, les amoureux des courses se retrouvent le mercredi à partir de 20 heures pour un spectacle riche de 8 courses plates. Le profil de l’hippodrome est très particulier. Avec ses virages relevés, ses courtes lignes droites, le tracé est propice à la vitesse, selon les professionnels.

Le Hong-Kong Jockey Club, un acteur majeur de l’économie hongkongaise
Le HKJC est le plus gros contribuable hongkongais en reversant un peu moins de 7% des impôts perçus par l’Etat. Le club est également l’un des premiers employeurs du pays, avec 4 800 employés à temps plein et 20 200 à temps partiel. Outre l’organisation des courses hippiques, le HKJC est l’organisme chargé de la prise des jeux sur le sport, la loterie et bien évidemment sur les courses.

Expat’ et locaux se retrouvent donc le mercredi à Happy Valley. A noter que c’est l’un des seuls endroits de Hong Kong ou le mélange entre population locale et « visiteurs » est le plus parlant : les Hong Kongais viennent pour parier, les expat’ pour faire la fête… !
Si vous passez par HK, ce rendez-nous doit être classé dans la catégorie « à ne pas manquer » ! Il peut etre suivi du « Wanchai Ladies’ night ». Apres les courses à Happy Valley, il est de tradition de se rendre dans les bars de Wan Chai ou l’alcool est gratuit pour les filles ce soir-là (il faudra d’ailleurs que je consacre un article aux ladies’ nights).

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Marie S.
    Sep 03, 2012 @ 14:19:18

    Je l’ai trouvé, vive le panda !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

My Beijing sweet home…

Mon tel: +86 183 016 27 553 mathilde.lereverend at yahoo. fr

Au boulot:
朝阳区光华东里8号院中海广场3号楼1601法航 1602荷航 100020
Building 3 - China Overseas Plaza
No 8 Guanghua Dongli
Chaoyang District - Beijing 100020

%d blogueurs aiment cette page :